La vie du haras

18/03/2020

AL BOUM PHOTO, THE SECOND

CHELTENHAM GOLD CUP (GR1)

AL BOUM PHOTO, THE SECOND

Le français de naissance Al Boum Photo (Buck's Boum) a créé la sensation en conservant son bien dans la Cheltenham Gold Cup (Gr1). Un véritable exploit qui n'avait plus été réalisé depuis 2003. Cette année-là, Best Mate (Un Desperado) s'était imposé avant de réaliser le triplé un an plus tard. Le champion de la famille Donnelly a eu la même préparation que la saison dernière en passant victorieusement par une Listed à Tramore. Willie Mullins, son entraîneur, ne voulait pas changer quelque chose qui avait marché. Et il a eu raison ! Constamment bien placé, juste derrière le groupe de tête, AlBoum Photo a encore une fois prouvé qu'il était un grand parmi les grands. À l'amorce du tournant final, il allait tellement facilement que son jockey, Paul Townend, l'a laissé galoper. Al Boum Photo est parti tôt, mais l'élève d'Emmanuel Clayeux et Jacky Rauch a tenu bon et il a résisté jusqu'au bout à Santini (Milan). Toujours pointé au centre du peloton, Lostintranslation(Flemensfirth) a lui aussi donné du fil à retordre à AlBoum Photo, et il a fini bon troisième. Sa récente opération du voile du palais lui a visiblement fait le plus grand bien. Monalee (Milan) a fourni une remarquable performance en concluant quatrième devant Delta Work(Network). Clan des Obeaux (Kapgarde) et Bristol de Mai(Saddler Maker) ont très rapidement cédé.

Il salue le travail de son pilote. Willie Mullins a décroché sa deuxième Gold Cup, la deuxième avec Al Boum Photo, et il a dit : « C'est fantastique ! C'est un jour vraiment inoubliable. Tout le monde disait que Paul Townend était sous pression. Mais il monte peut-être encore mieux ainsi. Je suis content pour lui. Ce n'est pas facile de prendre le relais de Ruby Walsh. Mais il l'a parfaitement fait. Je l'ai laissé faire et lui ai simplement demandé comment il voyait la course. Lorsque le cheval voulait qu'on le laisse développer son action, il l'a laissé faire sans le contrarier. Il a vraiment monté en confiance. »

Soulagement. Premier pilote de l'écurie Mullins depuis la retraite de Ruby Walsh, Paul Townend n'a pas été parfait ce vendredi. Mais Al Boum Photo l'a emmené au bout. « C'est incroyable ! J'aurais mérité un coup de pied aux fesses si j'avais perdu car je suis venu un peu tôt devant. Je pensais que je ne revivrais jamais l'émotion que j'ai vécue l'an dernier. Mais c'est encore mieux ! Tout le mérite revient à Willie. Venir ici avec une seule sortie avant… Willie est un génie ! »

Vaumas, terre de crack à l'entraînement et à l'élevage. Emmanuel Clayeux a l'habitude de travailler avec les professionnels anglais ou irlandais. Soit avec des produits de son élevage, soit avec des chevaux qu'il a lui-même dressés et fait débuter comme Défi du Seuil (Voix du Nord), par exemple. Et c'est avec sa casquette d'éleveur, mais aussi son travail d'entraîneur, puisque Al Boum Photo avait débuté pour lui, qu'il a atteint le Graal.

Acheté après une chute. C'est Pierre Boulard qui a acheté Al Boum Photo et il nous avait raconté : « C'est une belle histoire car nous avons acheté Al Boum Photosur une chute à Moulins. Il était entraîné par Emmanuel Clayeux et nous avions demandé à ce dernier ce qu'il pensait du cheval. Malgré sa chute, il nous avait dit que c'était vraiment un bon cheval. Nous y sommes allés car nous aimons beaucoup Buck's Boum et nous faisons confiance à Emmanuel. C'est vraiment une belle histoire, c'est la première victoire de Willie [Mullins, ndlr] dans la Gold Cup. Et puis j'adore Buck's Boum, il produit des chevaux qui tiennent et vont sur le terrain lourd. »

Le haras d'Enki et Buck's Boum à l'honneur. Buck's Boum officie au haras d'Enki, et son hiver en Angleterre et en Irlande est exceptionnel vu la réussite de ses produits. Il est notamment le père de Dynamite Dollars, vainqueur de Gr1, de Duc des Genièvres, lauréat de l'Arkle Chase (Gr1), et donc d'Al Boum Photo, son meilleur représentant. Le haras d'Enki est managé par Estève Rouchvarger, qui est aussi le coéleveur de Yala Enki (Nickname), honorable septième de la Gold Cup.

La souche d'un lauréat du Grand National écossais. Al Boum Photo est un fils de Buck's Boum et de Al Gane (Dom Alco), une jument inédite qui a donné Diteou(Buck's Boum), lauréat sur le steeple de Cluny. Pour choisir le croisement, Emmanuel Clayeux nous avait dit : « J'avais été à Buck's Boum (Cadoudal) pour produire AlBoum Photo car c'était le dernier fils de Cadoudal au haras et je l'aimais bien tout simplement. » Sœur d'Al Boum Photo, Al Amaison (Khalkevi), gagnante sur le steeple de Lignières, est rentrée à l'élevage. En 2018, Al Gane a donné naissance à Al Inea(Cokoriko). C'est la souche de deux bons éléments, Al Tip (Dom Alco), lauréate du Prix André Michel (Listed à l'époque), et de Al Co (Dom Alco), vainqueur du Grand National écossais (Gr3).

Autres articles