La vie du haras

03/01/2021

Al Boum Photo respecte la tradition

New Year’s Day Chase (Gr3)

Al Boum Photo respecte la tradition

Qui dit 1er janvier dit rentrée d’Al Boum Photo (Buck’s Boum), sur le charmant hippodrome irlandais de Tramore. Willie Mullins respecte le programme allégé de son champion chaque année et ça lui réussit puisqu’Al Boum Photo a gagné les deux dernières Gold Cups. Pour la troisième année consécutive, l’élève d’Emmanuel Clayeux et Jacky Rauch a donc enlevé le New Year’s Day Chase (Gr3) de Tramore. L’opposition est loin d’être exceptionnelle, mais il a fait le job. Troisième durant les deux premiers tours alors que l’ex-Chaillé-Chaillé Djingle (Voix du Nord) animait la course à un bon rythme, il a gagné une place à un tour de l’arrivée où il n’avait plus que son compagnon d’entraînement Acapella Bourgeois (Network) comme adversaire. Il a été gentil, il est resté avec ce dernier jusqu’entre les deux derniers fences. Puis Al Boum Photo a lâché Acapella Bourgeois et s’est imposé nettement. Entraîneur d’Al Boum Photo, Willie Mullins a déclaré : « C’est une grande performance et un grand soulagement. La lumière du soleil était un problème et j’étais un peu inquiet. Il a très bien sauté. Son jockey m’a dit qu’il avait avancé de lui-même. J’aime répéter ce qui a fonctionné et il ira donc sur la Gold Cup directement. »
 
La souche d’un lauréat du Grand National écossais. Al Boum Photo est un fils de Buck’s Boum (Cadoudal), étalon au haras d’Enki et de Al Gane (Dom Alco), une jument inédite qui a donné Diteou (Buck’s Boum), lauréat sur le steeple de Cluny. Pour choisir le croisement, Emmanuel Clayeux nous avait dit : « J’avais été à Buck’s Boum pour produire Al Boum Photo car c’était le dernier fils de Cadoudal au haras et je l’aimais bien tout simplement. » Sœur d’Al Boum Photo, Al Amaison (Khalkevi), gagnante sur le steeple de Lignières, est rentrée à l’élevage. En 2018, Al Gane a donné naissance à Al Inea (Cokoriko) et en 2020 à Al Arrivée (Tunis). C’est la souche de deux bons éléments, Al Tip (Dom Alco), lauréate du Prix André Michel (Listed à l’époque) et de Al Co (Dom Alco), vainqueur du Grand National écossais (Gr3). 
 
© Jour de Galop // Racing Post Photo

Autres articles